PROJET D’APPUI À LA MISE EN PLACE DE L’INTERPROFESSION ANACARDE DU SENEGAL

anacarde

FINANCEMENT

  • International Relief for Development (IRD) ;
  • Fonds national de Développement agro-sylvo-pastoral (FNDASP) ;
  • Programme d’Appui au Développement économique de la Casamance (PADEC) ;
  • Programme de Développement intégré de Fatick (PDIF)

OBJECTIF

Mettre en place une interprofession anacarde fonctionnelle au niveau national qui offre des services à ses membres.

ZONES CIBLE ET BENEFICAIRES

Casamance (Ziguinchor, Sédhiou, Kolda), Bassin arachidier (Fatick, Kaolack, Kaffrine), et les régions de Dakar et Thiès.

DUREE

3 ans (2015-2017)

PRINCIPALES ACTIVITES

  • Organiser, structurer et formaliser les différents collèges de base de la filière anacarde au niveau départemental et zonal au niveau des régions de Thiès et Dakar ;
  • Mettre en place les Cadres départementaux de Concertation des acteurs de l’anacarde dans les régions de Ziguinchor, Kolda, Sédhiou, Fatick, Kaffrine, Thiès et Dakar ;
  • Mettre en place les Cadres régionaux de Concertation des Acteurs de l’Anacarde dans les régions de Thiès et Dakar ;
  • Mettre en place le Cadre des Opérateurs de la Filière Anacarde dans les régions de Dakar et Thiès ;
  • Mettre en place les collèges des producteurs, des transformateurs, des exportateurs et opérateurs privés stockeurs au niveau national ;
  • Mettre en place l’interprofession anacarde au niveau national ;
  • Faire un appui institutionnel à l’interprofession et aux collèges des producteurs, des transformateurs, des exportateurs et opérateurs privés stockeurs.

ENJEUX

  • 22 551 ménages producteurs (8,7% des ménages dans les régions productrices et 12,3% des ménages agricoles) ;
  • 351 991 personnes (14,8% de la population totale des régions productrices et 20% de la population rurale);
  • 59 493 ha de superficie exploitée ;
  • 27 732 emplois dont 25 593 dans la production, 632 dans le commerce des noix brutes, 27 dans le transport, 980 dans la transformation et 500 dans la distribution des amendes ;
  • 37 189 000 000 F CFA de chiffre d’affaires, incluant les importations de Guinée Bissau et leur réexportation.
    • (Source : Enquêtes sur le sous-secteur de l’anacarde au Sénégal, PADEC/IRD, Décembre 2016)

DIFFERENTES ETAPES VERS LA MISE EN PLACE DE L’INTERPROFESSION

  • Mise en place d’un Comité d’initiative ;
  • Tenue d’un atelier diagnostic ;
  • Campagne d’information et de sensibilisation ;
  • Atelier de pré-identification et de planification des enquêtes Etat des Lieux, Identification et Caractérisation des Organisations de Producteurs (ELICOP) ;
  • Atelier de formation des enquêteurs et de mise en œuvre de l’étude ELICOP ;
  • Atelier de restitution de l’atelier ELICOP et de validation du schéma de structuration ;
  • Mise en œuvre du schéma de structuration ;
  • Appui à l’élaboration des textes réglementaires et des outils de gouvernance (statuts et règlement intérieur, manuel de procédures, plan stratégique, base de données et portail Web) ;
  • Accompagnement à la fonctionnalité de l’Interprofession ;
  • Appui à l’interprofession à fournir des services à ses membres.

SOUBASSEMENT JURIDIQUE (LOASP / DECRET 2008-1260)

Article 25 de la Loi d’Orientation agro-sylvo-pastorale (LOASP) : « Les groupements d’organisations professionnelles représentatives de la production agricole, de la transformation et de la commercialisation de produits agricoles, peuvent faire l’objet d’une reconnaissance en qualité d’organisations interprofessionnelles agricoles par l’autorité administrative compétente, après avis du Conseil Supérieur d’Orientation Agro-Sylvo-Pastorale visé à l’article 75, soit au niveau national, soit au niveau d’une zone de production, par produit ou groupe de produits déterminés ».

« Une seule organisation interprofessionnelle agricole peut être reconnue par produit ou groupe de produits ».

Article 1 Décret N° 2008-1260 du 10 novembre 2008 : fixe, en application de la LOASP, les modalités de fonctionnement, de reconnaissance, de contrôle des organisations interprofessionnelles agricoles visées à l’article 25 de la LOASP ainsi que les conditions d’extension de leurs accords interprofessionnels.

SERVICES ATTENDUS DE L’INTERPROFESSION

  • Intermédiation ;
  • Représentation ;
  • Négociation ;
  • Dialogue politique.

PRINCIPALES RÉALISATIONS EN 2017

Organisation des ateliers de sensibilisation et d’information des acteurs à la base de la filière anacarde ;

  • Réalisation de l’étude identification et caractérisation des Organisations de Producteurs (OP) de la filière anacarde.