PROJET D’APPUI A LA STRUCTURATION DE LA FILIERE RIZ

Riz-04

Le Sénégal, à travers le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, a signé une convention avec l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) pour mettre en œuvre le projet d’appui à la structuration de la filière riz pour une durée de 3 ans.

L’exécution technique et financière des activités est assurée par la Direction exécutive du Fonds national de Développement agro-sylvo-pastoral (FNDASP) placé sous la tutelle technique du Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural.

FINANCEMENT : UEMOA

AGENCE D’EXECUTION : FNDASP

COUT

Deux cent vingt-cinq millions (225 000 000) francs CFA.

OBJECTIF GLOBAL

Contribuer au développement de la filière riz en vue d’améliorer durablement sa contribution à la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté. De façon spécifique, le projet vise à renforcer l’organisation des acteurs et la gouvernance de la filière au niveau national.

RESULTATS ATTENDUS

  • Un cadre de concertation interprofessionnel regroupant les principaux acteurs de la filière au niveau national est mis en place ;
  • Les capacités des acteurs à prendre en charge de façon concertée les problèmes de la filière sont renforcées.

PRINCIPALES ACTIVITES ET SOUS ACTIVITES CIBLEES PAR LES ACTEURS

  • Appuyer la structuration des acteurs en zones pluviales et l’extension du Comité interprofessionnel Riz du Sénégal (CIRIZ) ;
  • Appuyer l’élaboration du plan stratégique du CIRIZ ;
  • Appuyer l’élaboration du manuel de procédures du CIRIZ
  • Financer des études stratégiques pour aider la prise de décision et l’animation des concertations (normes, financement, etc.) ;
  • Appuyer l’organisation des réunions statutaires (AG, CA, bureau, collège) ;
  • Appuyer la mise en place d’une base de données et d’un portail web ;
  • Financer l’élaboration et la mise en œuvre du plan de formation de l’interprofession ;
  • Appuyer les activités de représentation, plaidoyer et dialogue politique ;
  • Appuyer les activités d’intermédiation (accès au crédit, intrants, marchés) ;
  • Appuyer la régulation de la filière (concertation, négociation, gestion des conflits, solidarité, équité, etc.) ;
  • Financer le renforcement des capacités des membres de l’interprofession (voyage d’étude, visites d’échange, etc.)

PRINCIPALES REALISATIONS EN 2017

  • Organisation de 26 rencontres de concertation entre les acteurs de la filière riz (producteurs à la base, collèges des producteurs, des fournisseurs de services, des commerçants et des transformateurs)
  • Organisation des assemblées générales constitutives des sous collèges des producteurs de la Casamance, du Sud-est et du Bassin-arachidier ;
  • Atelier d’arrimage des acteurs du pluvial au CIRIZ (Collège des Producteurs du CIRIZ)
  • Elaboration des instruments de gouvernance du CIRIZ (Plan stratégique, Manuel de procédure, Base de données et Portail web) ;
  • Organisation de l’atelier de partage des instruments de gouvernance du CIRIZ ;
  • Renforcement des capacités des leaders du CIRIZ sur le plaidoyer et le lobbying, les techniques de communication, la gestion de projet ;
  • Etude sur le mécanisme de prélèvement pour l’autonomisation et la pérennisation de l’Interprofession ;
  • Organisation des ateliers de restitution de l’étude du mécanisme de prélèvement pour l’autonomisation et la pérennisation de l’Interprofession avec le Conseil d’Administration du CIRIZ ;
  • Réunions du Conseil d’Administration pour partager les rapports de l’étude sur le mécanisme de prélèvement et les concertations à la base pour l’acceptabilité du prélèvement
  • Elaboration du plan de formation de l’Interprofession (CIRIZ) ;
  • Atelier d’élaboration du compte d’exploitation de production de riz paddy
  • Atelier d’élaboration du compte d’exploitation du riz blanc ;
  • Atelier de négociation et de fixation du prix du riz paddy ;
  • Mise en place d’une Cellule d’Appui technique du CIRIZ à travers le recrutement du personnel (secrétaire exécutif, comptable, gestionnaire de base de données, chauffeur)
  • Acquisition matériel et équipement informatique ;
  • Acquisition de mobilier de bureau ;
  • Acquisition de matériel roulant (véhicule 4×4).