Mot du Directeur Exécutif

Mr Jean Charles FAYE Directeur Executif

La démarche adoptée dans la mise en place et l’opérationnalisation du FNDASP se veut  innovante et de rupture. En effet, elle place le producteur au cœur du processus et exige de la part de ses partenaires, un service de qualité.

A travers l’élargissement et l’organisation de l’offre de services agricoles à partir d’une demande émanant des producteurs, le FNDASP compte participer de manière significative au relèvement du niveau de qualification des ruraux pour leur permettre de contribuer à faire de l’agriculture (sensu lato), une activité productive, compétitive, durable et porteuse de croissance pour le Sénégal.

Notre défi est de  faire du FNDASP un instrument efficace, efficient et utile, justifiant dans toutes ses interventions, à tout moment et en tout lieu, sa raison d’être qui est de financer sur une base compétitive et contractuelle:  i) des programmes de conseil agro-sylvo-pastoral et halieutique pour la diffusion à grande échelle des innovations technologiques à travers une approche chaîne de valeur des filières, ii) la formation des producteurs, iii) l’appui institutionnel aux Organisations de producteurs iv) des programmes de recherche agro-sylvo-pastoral et halieutique à travers le Fonds National de Recherches Agricoles et Agroalimentaires (FNRAA).

A notre sens, relever ce défi requiert la prise d’engagements forts et réalistes qui doivent être une boussole pour le FNDASP et ses partenaires. Pour ce faire, il s’agit d’œuvrer à :

  • la promotion de l’approche chaĂ®ne de valeurs pour la pĂ©rennisation du financement avec, par et pour les filières et interprofessions agro-sylvo-pastorales et halieutiques ;
  • la rationalisation des ressources utilisĂ©es et la redevabilitĂ© pour tous ; ce qui permettrait d’instaurer et entretenir en permanence une relation de confiance mutuelle entre tous les acteurs
  • la quĂŞte de l’excellence, de l’efficacitĂ© et de l’efficience mais dans l’humilitĂ© pour tous les actes posĂ©s par l’ensemble des intervenants ;
  • la recherche de ressources consĂ©quentes afin de mieux rĂ©pondre aux attentes des acteurs des chaĂ®nes de valeurs, compte tenu des nombreuses attentes ; Cela devra nĂ©cessairement passer par les ressources nationales d’abord et internationales ensuite ;
  • l’acceptation des acteurs des chaĂ®nes de valeurs de toutes les filières agro-sylvo-pastorales Ă  participer pleinement aux initiatives et Ă  s’investir totalement dans les activitĂ©s mises en Ĺ“uvre. Ainsi ils seront les prĂ©curseurs d’un actionnariat rural fort gage de la restauration du respect et de la dignitĂ© des producteurs;
  • la synergie et le dĂ©cloisonnement des institutions intervenant dans le dĂ©veloppement rural en gĂ©nĂ©ral et de celles s’activant dans les services agricoles en particulier selon le principe de subsidiaritĂ© ; ce qui se manifestera par la mise en Ĺ“uvre du continuum recherche-conseil-formation et la complĂ©mentaritĂ© dans les interventions. Ce faisant, toutes les institutions dĂ©montreront leur volontĂ© d’être au service des acteurs ruraux qui ont demandĂ© leur mise en place et travailleront Ă  l’instauration de conditions propices de fourniture de services rĂ©pondant aux normes de qualitĂ© requises et Ă©dictĂ©es par les commanditaires;
  • un dĂ©veloppement des services agricoles envers les groupes vulnĂ©rables, et particulièrement les femmes et jeunes compte tenu de leur rĂ´le primordial dans l’agriculture.

Tout cela dans un contexte où l’information du public est devenue essentielle. L’essor des technologies de l’information et de la communication peut, pour une large part, y contribuer.

La communication a un rôle clé à jouer pour tirer parti de cette nouvelle tendance et promouvoir l’application de processus participatifs axés sur la participation de tous les acteurs du développement.

Des producteurs, des leaders de plateformes paysannes, des partenaires techniques et financiers, des citoyens informés, motivés et convaincus peuvent nous aider à atteindre nos objectifs en rapport avec le développement des filières agro-sylvo-pastorales et halieutiques.

A vos clics donc !

Vos avis, suggestions et recommandations sont vivement attendus pour une amélioration continue de nos démarches pour un bien-être rural durable.

Comments are closed.