infos@fndasp.sn   +221 33 889 68 89

Riz

  • Formation de16 leaders du Comité interprofessionnel Riz (CIRIZ) sur : (i) le profil du leader, (ii) le rôle, la responsabilité, la qualité et le comportement du leader, (iii) les organes de gestion et instruments de gouvernance du CIRIZ, (iv) le leadership, (v) la concertation, (vi) les négociations et la gestion des conflits et (vii) le partenariat et le dialogue politique ;
  • Formation de 48 agents des structures de conseil (ANCAR, SODAGRI, ANIDA, SAED, Caritas, RESOPP, FONGS) sur (i) les techniques de communication, la capitalisation et la gestion des connaissances, (ii) la construction sociale de la demande, (iii) la formulation et la planification des projets et programmes des filières et (iv) le suivi-évaluation financé ;
  • 1 visite d’échanges des acteurs de la zone pluviale organisée dans la Vallée du fleuve Sénégal pour 34 personnes dont 2 femmes ;
  • 2 voyages d’étude pour les leaders du CIRIZ en Côte d’Ivoire et France ;
  • Formation de 22leaders du CIRIZ sur (i) lacommunication interpersonnelle, (ii) la prise de parole en public, (iii) la gestion des relations média et (iv) la gestion de la communication de crise;
  • Formation de 16 leaders du CIRIZ sur : (i) l’identification et l’analyse des problèmes, (ii) l’utilisation de la théorie du changement pour transformer un arbre des problèmes en arbre des objectifs, (iii) la conception et la formulation de projet et programme de développement et (iv) la planification stratégique et opérationnelle.
  • Formation de 14 leaders du CIRIZ sur le suivi-évaluation.

 

Oignon

  • 2 voyages d’étude organisés pour le compte des leaders d’organisations paysannes et des partenaires pour leur donner l’opportunité de s’inspirer des expériences dans la structuration des filières, la gouvernance des organisations, filières et interprofessions et le transfert régional de technologies dans le cadre du Programme de Productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/WAAPP) ;
  • Formation de 1248 producteurs d’oignon dont 728 femmes des départements de Dagana Podor, Matam et Bakel,sur les techniques de production d’oignon de qualité ;
  • Formation de 23 Conseillers agricoles de la SAED sur : (i) l’approche Champs école paysan (CEP) et la conduite d’un CEP, (ii) la formation des adultes appliquée à l’approche de CEP, (iii) le suivi d’un CEP, (iv) les bonnes pratiques de production d’oignon de qualité, (v) l’utilisation de la boite à images, (vi) l’appui conseil, la vulgarisation et la gestion d’un magasin et les techniques de stockage et de conservation d’oignon ;
  • Formation de 49 facilitateurs dont 14 femmes sur : (i) l’animation et la conduite d’un CEP, (ii) les bonnes pratiques de production d’oignon de qualité, (iii) l’utilisation de la boite à images, (iv) la mise en place de comité de gestion, le fonctionnement d’un comité de gestion, les rôles et responsabilités du comité de gestion, la gestion d’un magasin de stockage d’oignon, la gestion des stocks, (v) les techniques de stockage et de conservation d’oignon et (vi) l’utilisation des outils de suivi-évaluation;
  • 1 voyage d’étude en côte d’ivoire pour quatre (04) leaders de l’Interprofession Oignon du Sénégal (IPOS) ;
  • 49 boites à image et 1470 brochures sont remises respectivement aux animateurs et aux producteurs de l’Association des Producteurs d’oignon de la Vallée (APOV) participant aux CEP ;
  • 1 évaluation du projet de formation est réalisée pour l’attribution des effets/impacts et la capitalisation.

 

Tomate

  • Formation de 18 Conseillers agricolesruraux (CAR) sur les bonnes pratiques : (i) de mise en place d’une pépinière, (ii) de fertilisation, (iii) d’irrigation et (iv) de traitement de la tomate industrielle ;
  • Formation de 18 relais producteurs dont 1 femme sur les bonnes pratiques (i) de mise en place d’une pépinière, (ii) de fertilisation, (iii) d’irrigation et (iv) de traitement de la tomate industrielle ;
  • Formation de 1 800 producteurs de tomate industrielle sur les bonnes pratiques (i) de mise en place d’une pépinière, (ii) de fertilisation, (iii) d’irrigation et (iv) de traitement de la tomate industrielle ;
  • 1 appui est fait au comité tomate pour la mise en œuvre de son partenariat avec la Société nationale interprofessionnelle de la Tomate (SONITO) France ;
  • Financement d’un projet test de bonnes pratiques culturales de la Tomate industrielle
  • 1 projet test projet test de bonnes pratiques culturales de tomate industrielle
  • Formation de 666 producteurs de tomate industrielle dont 74 femmes,sur les bonnes pratiques de production de la tomate industrielle ;

Financementd’un projet test d’irrigation goute à goute à travers les champs écoles producteurs de tomate industrielle.